jeudi, 08 octobre 2020

Journée du souvenir

Chaque année, le 6 octobre, le Turkménistan honore la mémoire de victimes du tremblement de terre d'Achgabat, en 1948, mais aussi celle des héros morts sur les champs de bataille de toutes les guerres. Il est de tradition pour le chef de l’État de se recueillir au cœur du complexe commémoratif Halk hakydasy (« Mémoire du peuple »).

Le président Berdymoukhamedov n’a pas failli à cette tradition et a déposé une gerbe au pied de chacun des trois monuments qui composent l’ensemble : le Ruhy tagzym (ou « Esprit de Tagzym ») dédié aux victimes du terrible séisme qui dévasta Achgabat ; le Baky şöhrat (Gloire éternelle) qui célèbre les soldats tombés pendant la Seconde Guerre mondiale et d’autres batailles ; et le Milletiň ogullary (« Fils de la Nation ») qui évoque l’honneur de la patrie.


L’élevage de camélidés est, depuis l’Antiquité, l’une des activités traditionnelles des vastes étendues turkmènes. À l’époque des grandes caravanes qui sillonnaient les itinéraires de la Route de la Soie, les chameaux et dromadaires étaient particulièrement appréciés comme bêtes de somme pour leur résistance dans les traverses des vastes étendues désertiques. Mais c’étaient également des animaux d’élevage dont la viande et le lait sous différentes formes, notamment fermenté, représentaient une part non négligeable de l’alimentation des populations de ces contrées.

Il n’est donc pas surprenant que le programme de développement socio-économique du Turkménistan – qui prévoit la diversification de la production agricole et une augmentation de la rentabilité du secteur de l'élevage – tourne son attention vers cette activité séculaire. Des membres de l'Union des Industriels et Entrepreneurs travaillent activement sur ce segment. Ils considèrent l'élevage de chameaux comme une activité à fort potentiel de croissance.


Le vendredi 25 septembre 2020, à la veille des festivités du 29e anniversaire de l’indépendance du Turkménistan, le Khalk Maslakhaty (Conseil du peuple) a approuvé l’adoption des amendements constitutionnels destinés à créer au Turkménistan un Parlement bicaméral. Cette réforme, voulue par le président Berdymoukhamedov, est destinée à moderniser le système politique du pays en donnant plus de poids aux provinces dans la représentation nationale.

La réunion s'est tenue à Achgabat en présence du chef de l’État, mais en raison de la situation sanitaire les participants des provinces se sont rassemblés localement, dans les capitales régionales, pour participer à l’assemblée par vidéoconférence.


Modernisation, numérisation, diversification : tels ont été les principaux thèmes de l'exposition consacrée aux réalisations économiques du Turkménistan qui s'est ouverte à Achgabat, ainsi que de la conférence internationale « L'économie numérique, facteur le plus important du développement » qui s’est tenue simultanément.

Ces événements, programmés pour coïncider avec le 29e anniversaire de l'indépendance du pays, ont accueilli, cette année, les stands de plus de 70 exposants publics et privés qui ont montré le potentiel de leurs entreprises, leur capacité a appliquer la politique de substitution des importations et la haute qualité de leurs productions et la large gamme de services fournis.


Askar Mamine, le Premier ministre du Kazakhstan, a effectué une visite de travail au Turkménistan. Alors que l’essentiel des contacts diplomatiques entre les États s’effectue par lien numérique en raison de la situation épidémique, cette rencontre « en présentiel », selon le jargon à la mode, est significative de l’état des relations entre les deux pays.

Le point clé de la visite a été l’entretien que le président Berdymoukhamedov a accordé au chef du gouvernement kazakh. Les parties se sont félicitées de l’importance de leur partenariat et des relations interétatiques « mutuellement respectueuses » établies au fil des ans. Le chef de l’État turkmène a exprimé sa conviction que le dialogue constructif entre les deux pays continuera à se développer progressivement.

DébutPrécédent12345678910SuivantFin