Imprimer cette page
vendredi, 17 février 2017

Le président Berdymoukhamedov prête serment

Le président Gourbangouly Berdymoukhamedov, réélu le 12 février dernier à la tête du Turkménistan, a prêté serment au cours de la cérémonie inaugurale de son nouveau mandat. Elle s’est déroulée au palais des congrès et des arts Rukhyet qui accueille les événements majeurs de la vie officielle et culturelle du pays.

Dans l’assistance, on remarquait la présence du président du Mejlis, Mme Akdja Nourberdieva, des membres du gouvernement, des responsables militaires et des forces de maintien de l’ordre, le corps diplomatique et des délégations étrangères, des représentants des partis politiques et des associations publiques, ainsi que les membres de la Commission électorale centrale (CEC) et les huit autres candidats à l’élection présidentielle.

La cérémonie a commencé à 9 heures précises, lorsque la garde d’honneur a apporté dans la salle principale du palais le drapeau du Turkménistan, l’étendard présidentiel, la Constitution du pays et le saint Coran. Le président de la CEC, Goulmourat Myradov, a alors pris la parole pour donner lecture des résultats de l’élection remportée par le président sortant avec 97,69 % des suffrages.

Le président élu est alors monté à la tribune sous les applaudissements pour prononcer, la main posée sur la Constitution et devant le Coran, son serment d’allégeance au pays et au peuple du Turkménistan, en déclarant notamment : « Je jure solennellement d’accomplir avec fidélité, honneur et diligence, les hautes tâches qui m’ont été confiées. »

Dans son discours inaugural, le président Berdymoukhamedov a exprimé sa gratitude à l’ensemble du peuple turkmène pour la confiance qui lui a été manifestée et remercié aussi les autres candidats pour leur comportement irréprochable et leur professionnalisme. Pour le président, cette élection marque une nouvelle étape sur la voie du développement du pays qui a atteint un niveau supérieur au cours de la période récente, avec la mise en place réussie de changements sociaux et économiques majeurs.

Au cours du nouveau mandat, cette politique sera poursuivie de manière à placer le Turkménistan dans le groupe des pays développés industrialisés. De la même manière, le président s’est engagé à préserver le statut de neutralité permanente du pays, adopté depuis vingt et un ans et qui a permis de garantir la paix ; d’assurer des relations d’amitié et de bon voisinage avec tous les États et les peuples de la planète, et de permettre la recherche de solutions pacifiques à tous les problèmes.

Dans le domaine socioculturel, le président a affirmé qu’un certain nombre de mots d’ordre guideraient sa politique : « Une génération instruite représente la puissance de la patrie », « la culture est l’âme du peuple », et « la santé de la population est le trésor de l’État ».

À l’issue de la cérémonie, le président a regagné le palais présidentiel Oguzkhan devant lequel il a assisté à un défilé militaire, marque par la prestation de serment de représentants des différents services armés.