Bienvenue sur le site de la CCFT, la Chambre de Commerce France - Turkménistan !

Le président Berdymoukhamedov avec Gilles Rémy

Riverain de la mer Caspienne, le Turkménistan est un pays doté de ressources minérales, culturelles et humaines exceptionnelles. Un pays qui dès son indépendance s’est ouvert à la présence française et aux entreprises les plus représentatives de notre savoir-faire industriel.

Il est de l’intérêt de la France, de son rayonnement international et de son économie, de renforcer les liens de coopération noués au cours de ces deux dernières décennies. Il est essentiel pour nos entreprises de se renforcer dans ce pays au potentiel considérable.

C’est l’objectif de la Chambre de Commerce France-Turkménistan qui se veut le porte-parole des intérêts communs des milieux d’affaires français.

Gilles Rémy

Président de la CCFT


Table ronde sur les perspectives de la coopération économique France – Turkménistan

Le 28 février 2019, le président de la CCFT Gilles Rémy et les représentants des entreprises adhérentes ont eu le plaisir d'accueillir au Cercle Interallié Mme Florence Mangin, directrice de l'Europe continentale au ministère de l'Europe et des affaires étrangères, M. Silap Velbegov, vice-ministre des finances et de l'économie du Turkménistan, venu spécialement d'Achgabat et le nouvel ambassadeur, M. Shohrat Jumayev.


siteLes exposés et les débats qu'ils ont suscités ont fait ressortir une très forte volonté franco-turkmène d'intensification et d'approfondissement des relations bilatérales dans un spectre très large d'activités économiques mais également culturelles, éducatives et linguistiques.

site 1

Au moment où l'impressionnant effort de développement des filières agricole et industrielle commence à porter ses premiers fruits, le Turkménistan qui accueillera en août prochain - date anniversaire de la signature de l'accord international définissant le statut de la mer Caspienne - le premier Forum économique caspien, aspire à les consolider et à les renforcer. C'est dans cet esprit que l'assemblée a appelé de ses vœux la réalisation rapide de la visite politique française du secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne.

 


ogt

La 23e édition de la conférence internationale « Pétrole et gaz du Turkménistan » organisée par le consortium d’État TurkmenOil et la société Cifal Industrial Services s'est déroulée à Achgabat, la capitale turkmène, les 20 et 21 novembre 2018.

Elle a encore une fois rempli ses objectifs en attirant près de 500 participants – entreprises, professionnels, hauts fonctionnaires – en provenance d’une cinquantaine pays.

Cliquer ici pour plus d’informations


CIFAL Industrial Services, co-organisateur officiel de la 23ème conférence internationale
« Oil & Gas of Turkmenistan 2018 », les 20 et 21 novembre à Achgabat.

 

 


Actualité turkmène :


 

L’énergie et le transport au cœur du partenariat turkméno-pakistanais

jeudi, 14 mars 2019

Une délégation turkmène, dirigée par le vice-président du Cabinet et ministre des Affaires étrangères Rachid Meredov, a effectué, les 12 et 13 mars, une visite de travail au Pakistan, notamment pour participer à la deuxième réunion des Consultations politiques bilatérales pakistano-turkmènes qui se tiennent annuellement successivement à Achgabat et à Islamabad.

Au cours de son séjour, la délégation turkmène a rencontré plusieurs hauts responsables du pays, dont le président Arif Alvi, le Premier ministre Imran Khan, le ministre des Affaires étrangères Shah Mahmood Qureshi, le ministère des Finances Asad Umar, celui du Pétrole et du Gaz Ghulam Sarwar Khan, ainsi que celui de l’Électricité et de l’Eau Omar Ayub.

Turkmenkhimiïa intente un procès à la société biélorusse Belgorkhimprom

lundi, 11 mars 2019
Belgorkhimprom est accusée d’avoir bâclé les travaux du complexe minier de Garlyk

Les autorités turkmènes ont adressé à la société biélorusse Belgorkhimprom une note de protestation énumérant différentes plaintes sur la mauvaise exécution du contrat de construction du complexe minier d’extraction et traitement de la potasse de Garlyk.

À l’origine, ce grand centre de production d’engrais chimiques, considéré par le gouvernement turkmène comme une pièce essentielle de sa politique de développement industriel, devait être livré par le constructeur biélorusse en janvier 2015. En raison de retards accumulés, l’entreprise biélorusse obtint du maître d’ouvrage turkmène, le consortium d’État Turkmenkhimiïa, un délai de deux ans et deux mois et s’engagea à finir l’usine pour le 31 mars 2017.