Bienvenue sur le site de la CCFT, la Chambre de Commerce France - Turkménistan !

Le président Berdymoukhamedov avec Gilles Rémy

Riverain de la mer Caspienne, le Turkménistan est un pays doté de ressources minérales, culturelles et humaines exceptionnelles. Un pays qui dès son indépendance s’est ouvert à la présence française et aux entreprises les plus représentatives de notre savoir-faire industriel.

Il est de l’intérêt de la France, de son rayonnement international et de son économie, de renforcer les liens de coopération noués au cours de ces deux dernières décennies. Il est essentiel pour nos entreprises de se renforcer dans ce pays au potentiel considérable.

C’est l’objectif de la Chambre de Commerce France-Turkménistan qui se veut le porte-parole des intérêts communs des milieux d’affaires français.

Gilles Rémy

Président de la CCFT


ogt

La 23e édition de la conférence internationale « Pétrole et gaz du Turkménistan » organisée par le consortium d’État TurkmenOil et la société Cifal Industrial Services s'est déroulée à Achgabat, la capitale turkmène, les 20 et 21 novembre 2018.

Elle a encore une fois rempli ses objectifs en attirant près de 500 participants – entreprises, professionnels, hauts fonctionnaires – en provenance d’une cinquantaine pays.

Cliquer ici pour plus d’informations


CIFAL Industrial Services, co-organisateur officiel de la 23ème conférence internationale
« Oil & Gas of Turkmenistan 2018 », les 20 et 21 novembre à Achgabat.

 


Business Forum de Vienne : intervention de Gilles Rémy, président de la Chambre de commerce France – Turkménistan

Le 5 septembre, Gilles Rémy, président de la CCFT, est intervenu en séance plénière au nom des milieux d'affaires français actifs au Turkménistan. Il a souligné l'expérience et les réalisations uniques des entreprises françaises notamment dans les secteurs de la construction et du secteur spatial.
Organisé par l'Union des Entrepreneurs du Turkménistan, ce forum a démontré la croissance du secteur privé dans ce pays et du soutien dont il bénéficie de la part de l'Etat. Il a permis de multiplier les contacts d'affaires entre des dizaines d'entreprises européennes et turkmènes avec la participation des instances européennes et de la BERD.

Lire le discours : Français | Anglais | Russe

 


Actualité turkmène :


 

Nouvelles directives pour le Plan septennal de développement du Turkménistan

mercredi, 16 janvier 2019

Lors d’une réunion spéciale du Cabinet des ministres convoquée pour se pencher sur la réalisation du Plan septennal en cours, le président Berdymoukhamedov a donné de nouvelles directives pour la finalisation de sa version définitive qui ne couvrira pas la période 2018-2024, comme il était précédemment prévu, mais 2019-2025.

La réunion s’est tenue en présence de vice-présidents du Cabinet chargés des secteurs concernés par le document : Gochmyrat Mouradov (économie et finances), Akyniïaz Agamouradov (éducation, science, santé et tourisme), Tchary Gylyjov (commerce), Dadebey Amangueldiïev (construction et énergie), Essenmyrat Orazgueldiev (agriculture).

Le président a appelé les participants à approfondir leur contribution au Plan dans leurs secteurs respectifs selon les lignes nouvellement fixées.

Une nouvelle zone résidentielle va être construite au nord d’Achgabat

mardi, 08 janvier 2019

Le président Berdymoukhamedov a effectué une visite de travail dans le district de Bagtiïarlyk, au nord d’Achgabat, pour étudier le projet de zone résidentielle qui va être construite dans cette partie de la ville. Il s’agit d’un véritable nouveau quartier qui va émerger de terre avec des lotissements et des immeubles d’habitation, des bâtiments administratifs, des commerces, des services communaux et des équipements sociaux.

Ainsi, les investissements prévus permettront la construction de huit jardins d’enfants et écoles maternelles, six écoles primaires et secondaires, une maison de la culture, deux établissements médiaux et un palais des mariages. Ces projets entrent dans le cadre du développement du district pour la période 2020-2030.

Les bâtiments prévus comprennent également :

– un immeuble administratif pour la municipalité du district ;

– des zones résidentielles dans diverses configurations, depuis les immeubles d’habitation à plusieurs étages aux lotissements de cottages individuels qui permettront de loger quelque 100 000 personnes sur une superficie de 600 hectares (les plans sont encore à l’étude) ;